couverture_jolivet
CD_mockup_leroux

André Jolivet : Poèmes intimes et autres mélodies. (François Le Roux, baryton – Olivier Godin, piano)

16.00€25.00€

Si la musique orchestrale d’André Jolivet est encore programmée, les mélodies ne le sont guère. Pourtant, en amoureux des textes qu’il était, Jolivet s’y montre extrêmement éclectique, les poèmes et textes choisis vont du XVIIe (“Trois poèmes galants”) au XXe siècle (Louis Emié); l’écriture est d’une palette de styles très variée, allant de belles berceuses à des complaintes poignantes, ou à des danses narquoises. Son langage y est plus accessible que dans bien des pièces purement instrumentales, et la confidence intime, amoureuse, s’y taille une part essentielle. L’homme et le compositeur s’y montrent pleinement, sincèrement, généreusement !

Poèmes intimes
(1943 – 5 mélodies sur des poèmes de Louis Émié)
01 – Amour – 3:37
02 – Je veux te voir – 1:46
03 – Nous baignons dans une eau tranquille – 2:49
04 – Tu dors… – 3:60
05 – Pour te parler – 2:18

.
06 – Algeria – Tango (1934) – 2:20

.
Trois Complaintes du soldat
(1940 – textes du compositeur)
07 – Complainte du soldat vaincu – 5:04
08 – Complainte du pont de Gien – 4:37
09 – La Complainte à Dieu – 10:11

.
10 – Fom bom bo (sans date) – 1:11

.
Trois Poèmes galants
(1951 – 2 poèmes du XVIe siècle & un du XVIIe)
11 – Sonnet à une lunaticque
(Mellin de Saint-Gelais) – 1:31
12 – Épître imprécatoire
(Germain Collin-Bucher) – 1:01
13 – Sonnet à Madeleine repentie
(Pierre Le Moyne) – 3:11

.
14 – Sidi Ya-ya-prélude (1934) – 10:04
.
15 – La Mule de Lord Bolingbroke
(1928 – Max Jacob) – 2:22
.
16 – Sarabande sur le nom
d’Erik Satie (1925-1930) – 5:33
.
17 – Chewing gum (1928 – Claude Sernet) – 1:55
.
18 – Madia – Rumba (1935) – 0:45
.
Jardins d’hiver
(1951 – 4 poèmes de Georges Lefilleul)
19 – Aube – 3:01
20 – La maison du bonheur – 3:02
21 – Combien de bras se sont ouverts – 1:30
22 – Quiétude – 3:33

Réinitialisation de la sélection
UGS : N/A Catégories : ,

Information Complémentaire

Version

Silver, Gold